Célébration de la Journée Internationale de la Protection de la Couche d'Ozone: Edition 2020

Célébration de la Journée Internationale de la Protection de la Couche d'Ozone: Edition 2020

Dans l’occasion de la célébration de la journée internationale de la protection de la couche d’ozone qui est célébrée le 16 septembre de chaque année, le Burundi s’est joint à d’autres nations pour célébrer cette journée ce jeudi le 24 septembre 2020 dans les enceintes de du BEST OUTLOOK HOTEL. Les cérémonies de cette journée ont vu la participation des Honorables parlementaires, le Secrétaire Permanent au ministère de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage, les Directeurs Généraux, les Coordonnateurs des projets et programmes, les Directeurs issus des différentes institutions, les Enseignants de la Faculté des Sciences de l’Ingénieur à l’Université du Burundi, les Frigoristes, les Douaniers de l’Office Burundais des Recettes (OBR), les membres des associations des agences en douane et les média.

Le mot de bienvenu a été prononcé par le Directeur Général de l'Office Burundais pour la Protection de l'Environnement, Monsieur HATUNGIMANA Berchmans. L'allocution des circonstances a été prononcées par le Secrétaire Permanent au ministère de l'Environnement, de l'Agriculture et de l'Elevage, Monsieur NDORIMANA Emmanuel.

dg ministre

 Le Directeur Général de l'OBPE prononçant un mot de bienvenu                                Allocution des circonstances du Secrétaire Permanent

Après l’ouverture des activités, les participants ont suivi deux présentations consécutives. La première présentation a été faite par le Consultant du Bureau National Ozone, Monsieur MANIRAKIZA Sylvestre. Dans sa présentation, le Conférencier a montré les différents accords internationaux relatifs aux Substances Appauvrissant la couche d’Ozone (SAO) que le pays a signé et ratifié.

Une autre présentation sur les grandes réalisations dans le cadre de mise en œuvre du protocole de Montréal au Burundi. Cette présentation effectuée par Le point Focal adjoint du protocole de Montréal, Madame Jeanne Francine NKUNZIMANA avait pour l’objectif de montrer aux participants les différentes activités qui ont été menées par le Bureau National Ozone, depuis le mois de juin 2019 au juillet 2020, dans le cadre de la mise en oeuvre du protocole de Montréal. Au total, 17 séances de formation ont été organisées dont 4 pour les Frigoristes, 3 pour les Douaniers de l’Office Burundais des Recettes (OBR), 2 pour les étudiants et 8 pour les Déclarants. Au cours de cette présentation, l’Oratrice a fait noter qu’un kit composé de l’outillage de montage, d’entretien, de récupération et de mise en service ont été également distribué lors de la célébration de la journée dédiée à la protection de la couche d’ozone édition 2019

sylv jeann

Présentation sur les différents accords ratifiés par le Burundi                                             Présentation sur les différentes réalisations

Les présentations ont été suivies par des échanges et discussions sur les matières présentées. Au cours de cette séance, le Directeur Général de l’OBPE a demandé aux Parlementaires de faire leur mieux pour aboutir à la ratification par le Burundi de l’amendement de Kigali déjà adopté par le conseil des ministres. La Présidente de la commission en charge de l’environnement au sein de la chambre basse du Parlement du Burundi, Honorable Jocky Chantal a remercié les présentateurs pour la matière partagée et a profité de l’occasion pour souligner son engagement dans le processus de ratification de l’amendement de Kigali.

dgintrv honorabl

 Intervention du Directeur Général de l'OBPE                                                                          Intervention de l'Honorable Jocky Chantal

Vu les résultats satisfaisants déjà atteints, les participants ont recommandé de continuer ces séances de formation pour couvrir un grand nombre des bénéficiaires. Il ont cité les Douaniers et Déclarants non encore formés, leTechniciens frigoristes et les nouveaux étudiants de la faculté des sciences de l'ingénieur.
Un des Parlementaire a recommandé d’organiser des séances de renforcement des capacités à l’endroit des parlementaires surtout sur les conséquences des produits importés qui nécessitent une règlementation comme les SAO.
Il a été également recommandé de fournir aux ateliers/sociétés de froid un autre kit de l’outillage pour remplacer les outils non fonctionnels et renforcer ces ateliers/sociétés.
La nécessité de mettre en place une ordonnance conjointe a été évoquée comme une recommandation urgente en vue de définir le système de quota des importations des SAO en cours d’élimination sur le marché.